ne pas répondre au téléphone





ne pas répondre au téléphone


Répondre au téléphone

Certains ont des portables : ils veulent AB-SO-LU-MENT toujours être joignables. Et vous expliquent : dans ce métier, dans l’artistique, il est indispensable d’être toujours joignable. Sinon on risque de passer à côté d’une proposition.
Le créateur ne crée plus, il répond présent quand on lui propose « quelque chose » !

Je n’ai pas de portable.
Et, sacrilège !, je ne réponds même plus au téléphone : je laisse s’enclencher le répondeur (ce qui décourage presque toujours les importuns).

Le créateur qui répond au téléphone… ça me semble bizarre ! quelle perte de temps.
Naturellement, aucune étude n’existe sur l’intérêt des conversations téléphoniques. Mais il fut un temps où je répondais ! Même aux chanteurs !
Un peu d’autocritique suffit pour se faire une idée du niveau des conversations. Et depuis la fureur du portable, ce n’est même plus une indiscrétion d’entendre certaines conversations.
Une carte postale résumerait dix heures de la majorité des conversations. Est-ce qu’un écrivain a dix heures à perdre par semaine ?



contact

accueil